Quantcast
Channel: HALIFAX GROUPES LOURDS FRANCAIS SQUADRONS 346 et 347 R.A.F
Mark channel Not-Safe-For-Work? cancel confirm NSFW Votes: (0 votes)
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel.
0

346 "GUYENNE" AVIS DE RECHERCHE D'UN AVIATEUR DU 2/23

0
0

AVIS DE RECCHERCHE

ANTOINE FACCENDINI IMG_1825

Un navigateur du 2/23 Guyenne.

ELVINGTON 22 MAI 2016 REMISE DE LEGION D'HONNEUR

0
0

ELVINGTON 22 MAI 2016

LEGION D'HONNEUR

Springtime Legion d'Honneur Ceremony

legion-d-honneur-may-2016-9

22 mai 2016 21 anciens combattants décorés de la Légion d'Honneur.

 

Springtime Ceremony for Normandy Veterans - Yorkshire Air Museum

There is something about the bearing of a military man that never seems to leave him. Regardless of their avenue of service, Army, Navy or Air Force, they have a pride and stature that they carry with them long after their military careers are over.

http://yorkshireairmuseum.org

img020

img021

 (source: Ian REED Directeur du Yorkshire Air Museum)

LES BOMBARDIERS LOURDS 1943-1944 RECIT DU Général P. M. GALLOIS

0
0

LES BOMBARDIERS LOURDS

 1943 - 1944

img334

Une petite découverte sur l'ignorance des GROUPES LOURDS de l'état-major de la Défense Nationale, dans le Hors Série de 1969 de la Revue Historique de l'Armée.

 

img335

img337

img338

img350

img339 

img340

img351

img341

img342

img352

img343

img344

img353

img345

img346

img354

img347

img348

img355

img349

UN ANCIEN NOUS A QUITTES HENRI CABANNES

0
0

UN ANCIEN NOUS A QUITTES

Henri_201944

S/Lt Henri CABANNES navigateur au 2/23 Guyenne.

Décédé le 30 mai 2016, voici le très beau parcours de monsieur Henri CABANNES sur le lien suivant:

http://henri.cabannes.free.fr/ 

img361

img360

J'avais reçu il y a quelques années un CD de monsieur CABANNES.

Je présente mes plus sincères condoléances a sa famille.

Ducastelle Philippe.

GB II/25 TUNISIE

LES CEREMONIES DU 19 AOÛT 2016

0
0

 

Dépôt des gerbes et Office Religieux

Cimetière Canadien des Vertus.

 

img336

 

 

001

 

002

 

003

Les trois stèles des aviateurs du Wellington Mk III DF614 tombéà Baromesnil le 15 janvier 1943.

 

 

004

 

005

 

006

009

011

Monsieur Jean CAILLET mon ancien des Groupes Lourds un jeune homme de 96 ans toujours fidèle aux cérémonies.

012

014

015

021

022

024

026

027

030

Madame Martine LAQUIEZE Sous-Préfète de Dieppe.

033

034

036

041

044

046

050

054

057

062

066

069

071

074

078

080

085

088

090

094

095

096

099

100

101

103

105

106

108

109

110

111

112

113

115

118

121

123

125

128

134

135

139

142

143

146

150

153

154

157

162

163

165

166

167

170

172

177

180

181

182

184

190

192

195

198

200

201

203

205

207

210

212

214

216

217

218

220

221

222

223

226

img358

Dépôt des gerbes sur la Stèle de Puys

 

230

 

233

 

235

 

238

 

240

242

245

248

252

255

259

260

263

266

269

273

275

277

279

282

284

292

295

298

303

305

306

309

312

315

316

317

320

321

322

324

326

327

330

331

334

336

339

341

343

344

348

349

350

353

356

361

364

366

368

371

373

376

378

383

384

385

390

401

409

413

419

420

421

423

jubilée img359

Dépôt de gerbes

au

square du Canada.

 

428

 

429

 

431

 

435

 

439

442

443

446

449

452

454

457

459

461

462

464

466

467

469

 

471

473

475

477

479

480

483

484

488

489

490

493

494

496

499

500

501

502

504

505

508

509

511

512

513

518

520

524

526

527

531

538

544

549

550

553

555

560

562

565

567

568

571

573

575

579

580

582

586

591

596

603

608

609

611

613

615

618

624

627

632

634

636

646

652

566

658

659

662

665

668

669

670

674

677

683

688

690

692

695

698

711

712

716

720

728

730

731

JUBILEE img369

JUBILEE img367

JUBILEE img370

JUBILEE img368

GREEN BEACH le passionnant récit de James LEASOR.

ELVINGTON DIMANCHE 4 SEPTEMBRE 2016 ALLIED AIR FORCES MEMORIAL DAY

0
0

 

ELVINGTON

DIMANCHE 4 SEPTEMBRE 2016

MEMORIAL DAY

ALLIED AIR FORCES

http://www.yorkpress.co.uk/news/14727232.Ryedale_veteran_given_L__gion_d___Honneur/

2Y7A5752

2Y7A5776

2Y7A5807

2Y7A5872

2Y7A5952

elvington Lancaster1

Le LANCASTER.

2Y7A5991

2Y7A6038

2Y7A6080

2Y7A6163

elvington Cammack

Les anciens combattants décorés de la Légion d'Honneur par le Contre-Amiral Patrick CHEVALLEREAU.

elvington Elliott

elvington Scanlon1

2Y7A6130

2Y7A6238

Elvington2

De gauche à droite:

Debout.

Contre-Amiral Patrick Chevallereau, Harold Cammack, Joseph Prince, Kenneth Scanlon.

Assis.

Ronald Elliot, Kenneth Oldham.

2Y7A6282

2Y7A6308

2Y7A6311

elvington Hurricane

HURRICANE.

(collection: Ian REED)

Photos Richard Doughty.

UN ANCIEN NOUS A QUITTES GEORGES DUROUX

0
0

Un ancien nous a quittés

L'inhumation aura lieu

le vendredi 16 septembre 2016

a 15h00

Eglise Saint-Vincent de la Teste de Buch 33260.

georges duroux 46105230

Georges Duroux

 C'est avec beaucoup d'émotion et de tristesse que j'ai appris ce matin la mort de mon ami Georges. Il avait été mon premier contact lors de la réalisation du blog, bien que nous nous étions un peu éloignés ces dernières années, Georges savait à quel point il comptait pour moi, et je pense que ce sentiment était réciproque. Je conserve précieusement la très belle lettre qu'il m'avait envoyé lors du décès de mon père.

Adieu mon cher Georges je ne t'oublierais jamais.

Je présente mes plus sincères condoléances à la famille

Ducastelle Philippe.

georges duroux

Equipage du Lt CHOURROUT "Halifax III "E"

Squadron 346 - 2/23 "GUYENNE"

De gauche à droite:

Mitrailleur-arrière: Sgt POTHET, Bombardier: S/Lt QUINTAINE, Mécanicien: Sgt RESTOUT, Mitrailleur-supérieur: Georges DUROUX, Pilote: Lt Jean CHOURROUT, Radio: Sgt DIEZ, Navigateur: Aspt HERMAN.

(collection: Georges DUROUX)

UN TRES BEAU SOUVENIR LES 70 ANS DE MARIAGE DE CARMEN ET HENRI LARONZE

0
0

Samedi 24 septembre 2016

un très beau souvenir

les 70 ans de mariage

de Madame Carmen Laronze et Monsieur Henri Laronge

 

IMG_8138

 

IMG_7956

 

IMG_8151

IMG_8109

IMG_8120

Jean-Paul CHURET  (A.A.A. des Groupes Lourds)

IMG_8123

IMG_8072

Monsieur Terry et Madame Beryl Dennett Stannard Présidente de la RAFA-SudOuest. 

IMG_7979

 Emile RICHARD et Henri LARONZE.

IMG_8068

IMG_8172

Une très belle photo de famille, merci a Michel Umbrecht et la famille Ravaillault pour les photos.

Voici le lien sur le parcours de monsieur Henri LARONZE.

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2010/12/15/19884120.html

UN NOUVEAU ROMAN "NOS VIES D'ABORD" de James de la Boullaye

0
0

UN NOUVEAU ROMAN

de

James de la Boullaye

intitulé

"Nos Vies d'abord"

qui fait suite au volume 1 " Un Bel étéà Gaitford"

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2015/04/01/31816023.html

 

james de la boullaye 516poWj4p7L__SX331_BO1,204,203,200_

Il se situe dans les années 45-47. On y trouve des chapitres inspirés de l'épopée française d'Elvington: La visite et le spectacle de Joséphine Baker en mai 45 peu après la réddition allemande, les aviateurs brûlés à l'hôpital de Rauceby, l'ambiance un peu délurée de l'après-guerre et une visite à l'abbaye de Rielvaux, le pôt d'adieu du commandant de la base en juillet 45.

Ce livre est disponible sur Amazon:

https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_2/252-3090928-4546541?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=james+de+la+Boullaye

 

JEUDI 20 OCTOBRE 2016 CEREMONIE EN SOUVENIR DU COLONEL BUCKMASTER

0
0

Cérémonie en souvenir du

 

buckmaster 66051938_129910151351

 

Colonel Maurice BUCKMASTER

Jeudi 20 octobre 2016

a 11h00

à BELEYMAS 24140.

Le 10 et 11 octobre 1941 sous le nom de code "Corse" 4 agents de la Section F SOE et 2 conteneurs d'armes ont été parachutés dans Lagunal adjacent à Beleymas par la RAF pour commencer les opérations sous le contrôle du colonel BUCKMASTER.

BELEYMAS 3P1090585

BELEYMAS 4P1090578

(Source: http://www.aerosteles.net/stelefr-beleymas-parachutage)

La cérémonie a venir est de nommer une rue après le dispositif SOE, "le colonel Maurice Buckmaster". Un évènement très proche du coeur de la population locale, l'organisateur de la cérémonie monsieur Claude PIERRE-BLOCH.

http://resistancefrancaise.blogspot.fr/2011/09/maurice-buckmaster-chef-de-la-section.html

(Source: Terry DENNETT responsable RAFA Sud-Ouest)

BIOGRAPHIE DU PILOTE F.A.F.L René,Gérard DARBINS

0
0

BIOGRAPHIE DU PILOTE F.A.F.L.

René Gérard DARBINS

mort le 19 août 1942 lors de l'opération JUBILÉE

de Pascal Hervez-Baudin

SOUSCRIPTION.

Je souhaite si possible sortir mon livre "le pilote oublié" en décembre 2016 ou janvier 2017. De ce fait, je lance une souscription pour une durée de 6 mois maximum.

Dans le cas où le livre ne serait pas édité en temps et heures, je m'engage à restituer les chèques dans les meilleurs delais.

Son prix est de 25 euros + 10 euros de port et emballage.

Pascal Hervez-Baudin, tél: 0558465797

11 Avenue Louix Texier, Lotissement Jouannas.

40000 Mont-de-Marsan  Aquitaine.

RENE DARBINS Première de couverture

Biographie de l'adjudant René-Gérard DARBINS (F.A.F.L.) de chasse du 2/5 "Ile de France" mort le 19 août 1942, lors de l'opération JUBILEE.

 

rené darbins Préface - p

 

rené darbins Numériser0065

rene darbins Numériser0066

rené darbins Numériser0072

rené darbins Numériser0090

rené darbins Numériser0153

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2014/10/14/30765085.html

 

ILS MERITENT QU'ON LES HONORE

0
0

PERSONNEL img470

ILS MERITENT QU'ON LES HONORE

Les pertes humaines

des Groupes Lourds

en 1944 et 1945.

______________

Squadron 346.

Ces équipages sont nommés dans l'ordre suivant: Pilote, Navigateur,Bombardier, Radio, Mécanicien, Mitrailleur-supérieur, Mitrailleur-arrière. Le nom du commandant est souligné. Les membres d'équipage tués sont signalés par une croix.

Le Squadron, la date de la mission, le N° de série de l'avion, l'usine où il a été fabriqué, et la période où il est sorti d'usine.

Sq.346 - 12/13.7.1944 - NA551 - Fairey Aviation 9.6 au 18.7.44.

Equipage:

Lt PASQUIER +, Cne GAUBERT +, S/Lt PETIOT +, Adjt/C VOGEL +, Adjt CUSIN +, Sgt/C VERDIER +, Sgt VERRA +.

Au retour de mission sur les Hauts-Buissons, dans le tour de piste, par très mauvaise visibilité, de nuit, l'avion du Capitaine Gaubert entre en collision avec celui du Commandant Roy et s'écrase au sol. L'équipage périt carbonisé. Tous ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 19 juillet 1944.

Le Halifax du Cdt Roy, soumis à d'intenses, vibrations est difficilement contrôlable. L'ordre d'évacuation étant donné, le navigateur et le mitrailleur-arrière sautent.

Après mise en drapeau d'une des hélices, les vibrations diminuent. L'ordre d'évacuation est rapporté et l'appareil se pose sans incident.

 

équipage VENOT

Equipage du Lt-Col VENOT. 

Sq.346 - 10.9.1944 - NA585 - Fairey Aviation 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Lt-Col. VENOT, Lt GUILLOCHEAU +, Adjt KIPFERLE +, Sgt LHOMOND  +, Sgt/C COUPEAU +, Sgt/C FINALE +, Sgt/C BIAGGI +.

 De retour de mission sur Octeville, le lieutenant-colonel Venot, commandant le groupe Guyenne, se présente pour l'atterrissage et effectue normalement son arrondi.

Au moment où les roues touchent le sol, une formidable explosion se produit. Une des bombes placés sous l'aile droite et non larguée au moment du bombardement s'est détachée. L'avion prend feu immédiatement. Malgré la rapidité des secours, tout l'équipage périt carbonisé, à l'exception du lieutenant-colonel Venot qui, bien que gravement brûlé, réussira à s'extraire du brasier.

Les 6 tués ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 14 septembre 1944.

___________________

Sq.346 - 6.10.1944 - NA555 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Lt HABLOT, Lt de SAINT MARC, Lt WUILLEMIN, Adjt/C PHILIPPE, Sgt/C PONS,  Sgt MANICK, Sgt/C YVARS.

Après avoir bombardé l'objectif (Scholven), sur le chemin du retour, le Halifax du capitaine Hablot est attaqué par un chasseur allemand. Tout l'équipage réussit à sauter en parachute.

Le capitaine Hablot, le mitrailleur-arrière, le sergent Yvars, et le mitrailleur-supérieur, le sergent Manick, sont indemnes. Le navigateur, le lieutenant de Saint-Marc, est blessé au pied. Le sergent-chef Philippe est blesséà l'épaule. Le sergent-chef Pons blesséà l'oeil reçoit des éclats dans la poitrine.

Le lieutenant Vuillemin a sauté. Il est indemne. Hélas, au cours de la descente en parachute, celui-ci est criblé par plusieurs éclats d'obus. Le contact avec le sol est rude et vuillemin gravement blessé: bassin fracturé, vessie éclatée. L'équipage au complet se retrouvera après la guerre.

 

equipage simon

Equipage du Cdt SIMON.

Sq.346 - 23/24.10.1944 - MZ742 - English Electric - 4.6 au 22.6.1944.

Equipage:

Cdt SIMON +, Lt PELISSIER +, Lt ZEILLER +, Sgt/C VIELLE +, Adjt/C BRIGALAND +, Sgt/C ROIRON +, Sgt FERNANDEZ +, Sgt/C FOURNIER +.

Mission sur Essen. L'avion du commandant Simon, commandant la première escadrille du groupe Guyenne, ne revient pas de la mission. D'abord porté"Manquant", l'équipage est ensuite considéré comme "Disparu".

D'après les recoupements effectués à partir des compte-rendus des équipages ayant participéà la mission il est probable que le Halifax du commandant Simon est entré en collision avec un autre Halifax de la Force Principale au-dessus de la Mer du Nord.

Le sergent-chef Fournier effectuait, en qualité de co-pilote, sa mission d'accoutumance. L'équipage dont il faisait partie dut évidemment être dissous.

______________________

Sq.346 - 2/3.11.1944 - LW443 - English Electric - 29.11 au 22.12.1943.

Equipage:

Adjt MABILLE +, Lt CONDE +, S/Lt PETIT +, Sgt/C MEYER +, Sgt SAYTOUR +, Sgt DEBROISE, Sgt SOURY-LAVERGNE.

Le Halifax de l'équipage Condé, qui effectue sa première mission, est attaqué par un chasseur de nuit allemand peu après être passé sur l'objectif, Düsseldorf.

Le sergent Soury-Lavergne, mitrailleur de queue, saute en parachute et réussira une évasion spectaculaire. Il passe les lignes américaines au droit de la ligne Siegfried au travers des champs de mines. Il rejoindra Elvington quelques jours plus tard le 13 novembre 1944.

Le sergent Debroise, mitrailleur-supérieur, réussit également à sauter en parachute. Les 5 autres membre de l'équipage sont tués.

______________________________

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA546 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7/1944.

Equipage:

Sgt ROCA +, Lt HYENNE +, Adjt/C CHABROUD +, Sgt/C MAXERAT +, Sgt/C LAHERRERE +, Sgt MARTIN +, Sgt REYNAL +.

De toutes les nuits vécues par les Groupes Lourds, celle du 4 au 5 Novembre 1944 au cours de laquelle 5 équipages du Groupe Guyenne sur les 16 engagés furent abattus par la chasse de nuit allemande est certainement la plus tragique.

L'objectif était Bochum.

L'équipage du lieutenant Hyenne est abattu à Dashausen. Les sept membres de l'équipage sont tués. Ils ont été inhumés au cimetière civil du champ de course à Dortmund (Ruhr) le 11 Novembre 1944.

_______________________________

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA558 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Adjt HANNEDOUCHE, Lt VLES +, S/Lt LAMBERT +, Sgt/C VLAMINCK, Sgt/C BEAUVOIT +, Sgt/C LIMACHER +, Sgt/C OLIVE +.

Peu après le passage sur l'objectif, le Halifax du lieutenant Vlès est attaqué par un chasseur de nuit. Sévèrement touché, il prend feu immédiatement et commence à s'incliner.

Le pilote, l'adjudant Hannedouche donne l'ordre d'évacuation. Le lieutenant Vlès, navigateur, ouvre la trappe d'évacuation avant. Il s'apprête à sauter quand, dans la fumée qui a envahi la carlingue, il aperçoit son radio, le sergent-chef Vlaminck, plaqué contre contre la paroi et dans l'incapacité de bouger. Il n'hésite pas. Il s'avance vers lui, réussit à l'extirper, à le tirer vers la trappe. Au prix d'efforts inouïs, il le pousse dans le vide.

Quelques secondes plus tard, l'avion explose. Le pilote, l'adjudant Hannedouche, est éjecté de l'avion et se retrouve, descendant attaché aux sangles de son parachute. Le sergent Olive, mitrailleur-arrière, réussit à sauter avant l'explosion mais est tué au sol par les Allemands.

Les cinq autres membres de l'équipage périssent dans l'accident. Le S.C. Olive a été inhumé au cimetière de Burq.

Le Lt Vlès, le S/Lt Lambert, les Sgt/C Beauvoit et Limacher ont été inhumés au cimetière de Wermelskirchen.

____________________________

 

equipage baron

Equipage du Cne BARON.

 

 Sq.346 - 4/5.11.1944 - NR181 - English Electric - 15.10 au 4.11.1944.

Equipage:

Cne BARON +, Lt TRUCHE, Adjt VIGNERON +, Adjt/C MIGNOT, Sgt/C CORMIER +, Sgt/C PETITJEAN, Sgt BOURELLY +, Lt-Col. DAGAN +.

Dans la nuit du 4 au 5 Novembre 1944, le Halifax du capitaine Baron est attaqué par un chasseur de nuit au retour de mission. Trois membres de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs. Les quatre autres périssent dans l'avion qui s'écrase à 15 miles N.E. de Vandelindoven.

Au cours de ce raid, le Lt-Colonel Dagan de l'Etat-Major de Londres avait tenu à effectuer une mission de guerre afin de se rendre compte de visu des difficultés afférentes. Cette nuit-là, il occupait la place de deuxième pilote. Lui aussi trouve la mort dans l'accident. Les cinq tués ont été inhumés au cimetière de Norf.

_______________________________

 

equipage dabadie

Equipage du Lt DABADIE.

 

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA121 - Rootes Securities - 27.9 au 31.10.1944.

Equipage:

Adjt GUISE +, Lt DABADIE +, S/Lt POTHUAU +, Sgt/C ALAVOINE, Sgt/C LELONG +, Sgt VAUTARD, Sgt VEGA +.

Le Halifax du lieutenant Dabadie est attaqué par dessous. Le feu se déclare immédiatement au moteur intérieur gauche. Le lieutenant Dabadie appelle le pilote, l'adjudant Guise, qui ne répond pas, probablement tué par la rafale. Dabadie donne l'ordre de sauter. Il ouvre la trappe d'évacuation-avant mais celle-ci se coince. Dabadie et le bombardier, le lieutenant Pothuau, sont enfermés dans la partie avant de la carlingue.

Le radio, le sergent-chef Lavoine, s'approche de la trappe. Dabadie lui fait signe de sauter et Alavoine évacue après avoir jeté un coup d'oeil vers l'arrière et vu le mécanicien, le sergent Lelong, tenter de mettre son parachute dans la fumée épaisse.

Pendant ce temps, le mitrailleur-supérieur, le Sgt Vautard ouvre la porte arrière et se précipite dans le vide. L'avion tombe à Hückelhoven (20 km N.W. Cologne). Ils seront les deux seuls rescapés. Dabadie et Guise ont été inhumés au cimetière de Hückelhoven. Les trois autres corps n'ont pas été retrouvés.

__________________________

 

equipage beraud 2-23 guyenne

Equipage du Cne BERAUD.

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA549 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Cne BERAUD +, Lt VALETTE, Lt RAFFIN +, Adjt CLOAREC, Sgt/C IMART, Sgt/C BELLON, Adjt MANFROY.

Toujours au cours de la même nuit, le Halifax du capitaine Beraud est atteint par une rafale de mitrailleuses d'un chasseur de nuit.

Les sept membres de l'équipage réussissent à sauter en parachute. Hélas, deux d'entre eux ne survivront pas: le lieutenant Raffin tombe sur une ligne à haute et meurt électrocuté. Le capitaine Beraud pour sa part tombe non loin de là, son parachute déchiré. Ils avaient déclaré que "quoi qu'il arrive", ils resteraient unis. Ils le sont dans la mort, enterrés dans le même cimetière, le cimetière communal de Stommein.

________________________

Sq.346 - 21/22.11.1944 - NA557 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

S/Lt FAUGES +, Cne LOEW +, Sgt GODEFROY +, Sgt BOUTILLIER +,  Adjt THIERY +, Adjt FLECK +, Adjt LAFONT +.

Dans la nuit, en se dirigeant vers l'usine de pétrole synthétique de Sterkrade, le Halifax du capitaine Loew entre en collision avec un bombardier britannique au-dessus du territoire belge. les deux appareils s'écrasent ensemble au sol vers Thynes.

Tous les membres des deux équipages sont tués et ont été inhumés au cimetière militaire américain de Fosses (25 km E. de Charleroi).

 

Equipage du Cpt PETIT

Equipage du Cne PETIT.

Sq.346 - 17/18.12.1944 - NA561 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Adjt RAMES, Cne PETIT, Adjt/C DEZELLIS, Sgt/C MIMAUD, Adjt BAUER,  Sgt VIDAL, Sgt LEGUILLOU +.

Au cours d'une mission sur Duisbourg, le Halifax du capitaine Petit, très sévèrement touché par la D.C.A., fait une chute de 15 mille pieds. L'ordre d'évacuation est donné. L'adjudant Dézellis saute en parachute et sera fait prisonnier. Le sergent Le Guillou saute également mais son corps ne sera jamais retrouvé. A bord, le sergent Vidal est légèrement blessé, tandis que le sergent -chef Mimaud l'est beaucoup plus sérieusement.

Tandis que le capitaine Petit donne les premiers soins aux blessés, l'adjudant Rames réussit à reprendre le contrôle de l'appareil. L'ordre d'évacuation est rapporté. L'équipage réussira à ramener le Halifax en Angleterre et à le poser, très sérieusement endommagé.

___________________________

 

VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016 MESSE DU SOUVENIR

0
0

VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016

MESSE DU SOUVENIR

à la Cathédrale des Invalides

à Paris.

De toutes les nuits vécues par les Groupes Lourds, celle du 4 au 5 Novembre 1944 au cours de laquelle 5 équipages du Groupe Guyenne sur les 16 engagés furent abattus par la chasse de nuit allemande est certainement la plus tragique.

L'objectif était Bochum.

 

equipage beraud 2-23 guyenne

Equipage du Cne BERAUD.

 

equipage dabadie

Equipage du Lt DABADIE.

 

equipage baron

Equipage du Cne BARON.

 

Halifax%20uncluttered%20001

 

YORKSHIRE AIR MUSEUM

Communiqué de Presse:

Version_Fran_aise

Ian Richardson

ELVINGTON CEREMONIE DU SOUVENIR 13 NOVEMBRE 2016

0
0

CEREMONIE DU SOUVENIR

le 13 novembre 2016

à 11h00

au Mémorial Français

du village d'Elvington

Messe à la chapelle

du

Yorkshire Air Museum

à 13h30

L'AVIATION DE RECONNAISSANCE ET DE BOMBARDEMENT - 2/33 - 1/25 - 2/25 - 2/23

0
0

LES FORCES D'AFRIQUE DU NORD

L'aviation de reconnaissance

et de bombardement.

2/33 - 1/25 - 2/25 - 2/23

Après le débarquement du corps expéditionnaire allié, un comité mixte de réarmement est formé: son activité ne se traduit, à l'origine, que par une aide légère aux troupes françaises engagés.

Mais, à la conférence d'Anfa, le 24 janvier 1943, un accord s'établit entre les Alliés en vue de transformer les forces françaises en armée moderne.

Aux termes de cet accord:

Les forces françaises recevront, par priorité, l'armement qui leur est indispensable: celui-ci sera constitué par le matériel le plus moderne... Il est précisé que cette livraison portera, au total, sur le matériel de 3 divisions blindées et de 8 divisions motorisées, ainsi que sur une aviation de première ligne constituée par 500 chasseurs, 300 bombardiers et 200 avions de transport...

L'accord d'Anfa nous faisait la partie belle. Mais il faudra attendre le printemps de 1943 pour que notre aviation soit apte à entrer en guerre aux côtés des Alliés. 

2-33 El Aouina

De gauche à droite:

A El Aouïna.

Assis PETSOUNIS Légion Etrangère non retenu dans l'armée de l'air, S/Lt HEURTEAU pilote de chasse touché en combat rentre à la base et s'écroule sur son manche, LOBELLE Pierre (Squadron 347  - 1/25 Tunisie équipage de MIRAS), PAGES mitrailleur du colonel CTROËN Groupe "Lorraine" F.A.F.L. 

113513865_o

Insigne de mon père sur la photo.

(collection: Ducastelle Philippe)

Comme tous les Groupes de l'Armée de l'Air française, le G.R. 2/33 se compose de deux escadrilles la 3 et la 4.

La 3, ex-Salmson 33, fut créée par le Capitaine Bordage, en décembre 1914, sous le nom de M.F.33.

Elle a fait toute la Grande Guerre au service du 9e corps d'Armée. Elle est avec lui dans les secteurs difficiles, sur l'Yser, dans la Somme, dans l'Aisne, en Champagne, à Verdun. Son insigne est la Hache, par un jeu de mots établi selon toutes les règles de l'héraldique la plus authentique: la Hache à Bordage.

Cinq citations sont venues récompenser, au cours de la campagne, cette "unité d'élite qui n'a cessé, depuis le début de la guerre, de rendre les plus grands services": trois citations à l'ordre du Corps d'Armée, 31 octobre 1915, 15 juillet 1916, 13 septembre 1917; une citation à l'ordre de la Brigade d'Artillerie du 9e Corps, 29 octobre 1916; enfin, une citation à l'ordre de l'Armée, 30 décembre 1918.

La 4 est plus jeune, puisqu'elle ne fut créée qu'en 1921, en Rhénanie. Son insigne est la mouette.

bouffaron 2-33

(collection: M. BOUFFARON)

1re Escadrille du 2/33 "LA HACHE" Sous les ordres du lieutenant Israel.

Assis au centre de la photo le commandant  ALLIAS.

Citation du Groupe de Reconnaissance 2/33.

Le Général Commandant en Chef VUILLEMIN,

Commandant en Chef les Forces Aériennes,

cite à l'Ordre de l'ARMEE AERIENNE le Groupe de Reconnaissance 2/33:

" Sous l'impulsion de son chef, le Commandant ALLIAS, et de ses chefs d'escadrille, le Capitaine GELEE et le Lieutenant ISRAEL, le Groupe de Reconnaissance 2/33 constitue un superbe instrument de combat qui donne chaque jour les preuves d'un allant remarquable et d'une haute conscience.

" Dans une période particulièrement difficile, a obtenu, au prix de lourdes pertes, des renseignements précieux qui ont permis d'orienter le Commandement d'une façon précise sur la manoeuvre ennemie."

 

BOUFARON (9)

Cpl/C Roger BOUFFARON

BOUFARON (11)

(collection: M. BOUFFARON)

 

Fixons d'abord nos regards sur le terrain d'El Aouïna, près de Tunis. Là, le groupe de reconnaissance II/33 et les groupes de bombardement I/25 et II/25, unis dans une conviction commune, se replient vers le Sud algérien à l'arrivée des Allemands.

Stationné dans la petite ville de Colbert, en Algérie, le groupe de reconnaissance II/33 Savoie est engagé aussitôt. Ses équipages explorent les côtes tunisiennes pour repérer les points du débarquement allemand.

 

Edmond garcia El Aouina,,Bloch 174(La mouette,2ème escadrille,GR 2-33)

Equipage du Sgt Edmond GARCIA, Bloch 174 - de la 2ème escadrille "La Mouette" du G.R. 2/33 à El Aouïna.

(collection: Yves GARCIA)

L'état du groupe est assez précaire. Si pilotes et observateurs sont bien entraînés, les avions Bloch 174, en revanche, ont déjà subi la rude épreuve de la campagne 1939-1940 : ils sont vieux et démodés. Les Messerschmitt 109 qui les attaquent ont une vitesse supérieure d'au moins 100 kilomètres-heure et un armement d'un calibre plus élevé. En bref, les missions de reconnaissance dépassent les possibilités de nos appareils et arrêtent le groupe Savoie dans son essor. Le commandement décide alors d'employer les équipages du Savoie à bombarder en piqué dans la région du Gafsa-Tozeur.

Jusqu'au 30 mars 1943, le groupe prend part à la bataille avec ses appareils usagés, attendant impatiemment le matériel américain annoncé qu'il recevra seulement en avril. A ce moment, la campagne de Tunisie est terminée. Le groupe va se spécialiser quelques mois dans la reconnaissance photographique, avant de reprendre la lutte contre l'Italie.

Une même volonté de combattre anime les équipages des groupes de bombardement I/25 Tunisie et II/23 Guyenne, décidés à employer jusquà l'usure complète leurs "Loiré 45". Ils ne vont pas tarder àêtre engagés.

 

Bauer102 GB II-23

Les deux escadrilles du 2/23 Guyenne.

(collection: Monique BAUER)

La position des Alliés en effet est devenue difficile sur le front tunisien. Le commandement de l'aviation française en Afrique fait appel au groupe I/25, renforcé d'élément du II/23 (provisoirement dissous) et le met à la disposition des Américains pour transporter les munitions des ports de l'Atlantique aux ports de Tunisie. En dix jours, du 18 au 28 janvier, 180 tonnes de munitions sont ainsi transférées à pied-d'oeuvre.

 

Bauer98 (2)

(collection: Monique BAUER) 

Mais une nouvelle mission, celle qui leur tient au coeur attend les équipages: ils vont se battre dans le cadre des "Forces aériennes tactiques du Nord"( North Tactical Air Forces).

 

Bauer86

(collection: Monique BAUER)

De Biskra, les avions décollent pour bombarder de nuit les aérodromes et les arrières de l'armée Rommel qui bat en retraite sous la pression de la VIIIe armée: Mezzouna, Sfax, Enfidaville, Focheville sont les principaux objectifs de nos bombardiers au cours de la période du 20 mars au 25 avril 1943.

Bauer91

 

(collection: Monique BAUER)

A la fin de la campagne de Tunisie, les deux groupes I/25 et II/23, qui ont été des premiers à reprendre la lutte contre l'Allemagne, sont cités par le Commandement de l'air en Afrique du Nord:

Bauer82 GB II-23

Avis de recherche sur l'équipage:

Au centre de la photo peut-être le lieutenant PUGET.

(collection: Monique BAUER)

...Grâce au moral élevé et à l'entraînement parfait des équipages, à la compétence et au dévouement de ses mécaniciens qui ont toujours su maintenir disponible le matériel français sauvé de l'invasion de la Tunisie, ont obtenu, d'emblée, des résultats remarquables, déversant 1.000 tonnes de bombes au cours de 80 sorties sur les objectifs lointains sévèrement défendus par la D.C.A. adverse.

...Ont exécuté de nuit, deux cent heures de vol de guerre dans la période du 24 février au 25 avril 1943.

 

Bauer84

El Chibani.

(collection: Monique BAUER)

Au terme de la campagne de Tunisie, le matériel, malgré la sollicitude des mécaniciens, est à bout de souffle. Aussi, le 6 juin 1943, décide-t-on de réarmer avec des avions anglais les groupes I/25 et II/25.

Envoyés, au mois de septembre 1943, en Angleterre où ils recevront des avions quadrimoteurs Halifax, ces groupes seront incorporés au "Bomber Command" sous les deux dénominations de "Squadron 346" (G.B.II/23) et "Squadron 347" (G.B.I/25).

(Source: LES FORCES AERIENNES FRANCAISES de 1939 à 1945.)

 

 

AVIS DE RECHERCHE Col. EDMOND STEFF

0
0

AVIS DE RECHERCHE

tunisie steff EPYS_99_Collection_JPS_DR

Edmond STEFF Avord en 1936.

AVIS DE RECHERCHE

de

Joël-Pol STEFF

Petit-fils du Colonel Edmond STEFF, il recherche des informations et des documents, dans le cadre de ses recherches qui devraient déboucher sur l'écriture d'un ouvrage sur la vie de son grand-père.

Le Colonel a laissé son nom à un challenge d'escrime par équipe inter-armes "Le Challenge Colonel STEFF" . Il y eut aussi un projet de course des "Vampires" coupe Colonel STEFF en 1952

Le Colonel Edmond STEFF

au

1/25 Tunisie et G.B.moyen 2/63 Sénégal

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2008/10/18/10998357.html

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2013/10/11/28195353.html

HISTORIQUE DE LA CROIX DE LORRAINE de Pascal HERVEZ-BAUDIN

0
0

img493

HISTORIQUE DE LA CROIX DE LORRAINE

Des origines à la France Libre.

Pascal HERVEZ-BAUDIN

11 Avenue Louis Texier

Lotissement Jouannas

40000 Mont-de-Marsan

Aquitaine.

tél: 0558465797

JOYEUX NOËL ET BONNE ANNEE

0
0

HALIFAX TypeC_3

 

BONNES FÊTES DE FIN D'ANNEE

A TOUS LES ANCIENS

LES ENFANTS ET PETITS-ENFANTS

et

 AMIS DES GROUPES LOURDS

et

342 LORRAINE

1/19 Gascogne - 2/20 Bretagne - 1/22 Maroc

1/32 Bourgogne - 2/52 Franche-Comté - 2/63 Sénégal.

Mes Meilleurs Voeux pour 2017.

Ducastelle Philippe.

UNE HISTOIRE DE NOËL PUBLIEE DANS LA PRESSE ANGLAISE

0
0

NOËL 1944

img767

 

Récit d'André GUEDEZ

La chutte d'un aviateur français André GUEDEZ la veille de Noël, lors de la mission sur Mulheim-Essen le 24/12/1944.

" En abordant la Ruhr, le Halifax du lieutenant Leroy est touché par la Flak. En dépit des avaries, l'équipage décide de poursuivre la mission. Il bombarde l'objectif, l'aéroport de Mulheim-Essen.

Un peu plus tard, l'appareil est de nouveau sévèrement atteint; l'ordre est donné. Le pilote, le sergent-chef Baillon, reste aux commandes pour maintenir l'avion en ligne de vol, tandis que les six autres évacuent l'avion. Hélas, deux seulement survivront, les quatre autres étant assassinés peu après avoir touché le sol.

Baillon périra dans l'avion qui s'écrase au sol? Il fait partie de cette cohorte des pilotes de bombardement qui se sont sacrifiés pour que le reste de l'équipage survive. Tous sont morts en héros anonymes. Les cinq tués ont été inhumés au cimetière Nord de Düsseldorf.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-4057978/French-airman-96-tells-unconscious-fall-Nazi-Germany-Christmas-Eve.html

andré guedez img756

andré guedez img757

andre guedez img758

andre guedez img759

 

img768

andre guedez img760

andre guedez img761

andre guedez img762

andre guedez img763

andre_guedez_img766

 

French war heroes return to Elvington airfield

FRENCH war veterans returned to the North Yorkshire airfield they were based at during the Second World War to mark the 65th anniversary of their squadron's formation. The five men belonged to the French Air Force units that were integrated into the Bomber Command of the British Royal Air Force in May 1943 under the names of 346 and 347 Squadrons.

http://www.yorkpress.co.uk

 

WBNews

A Frenchman airman who fell 18,000ft from a plane on Christmas Eve over 70 years ago has recalled the mystery surrounding his miraculous survival. André Guédez was part of a bomber crew flying Halifax Bombers from RAF Elvington near York when his plane was shot down by German anti-aircraft guns during a raid on Essen Mülheim in 1944.

(Source: Ian REED)